Guide pratique

Vous trouverez ci-dessous une liste de thèmes abordés. Pour en savoir plus sur les sujets qui vous concernent, cliquez sur les titres de votre choix.

Tour d'horizon technologique
La condensation apparaît aujourd’hui comme une technologie performante, immédiatement disponible et bien adaptée au marché du neuf comme du remplacement. Elle permet d’atteindre des performances équivalentes à celles des pompes à chaleur en termes de consommation d’énergie primaire et peut accueillir des sources d’énergies renouvelables complémentaires comme le solaire thermique.

Les chaudières biomasses constituent une solution de chauffage amenée à se développer dans les régions propices à la production de leurs combustibles, pour des raisons de distribution. Les travaux de sa filière pour optimiser la gestion de ses émissions polluantes devraient influencer sa diffusion.

Les pompes à chaleur (air-eau, géothermie) sont promises à un bel avenir, mais la hauteur des investissements initiaux laisse penser que cette solution aura encore besoin, dans les années à venir, de soutien financier. Enfin, il ne faut pas oublier qu’en deçà de -15° Celsius, cette technologie perd considérablement en efficacité.

Les réseaux de chaleur, du fait des importantes infrastructures associées à cette technologie, restent une bonne solution dans les pays qui ont déjà développé des réseaux de ce type. Ils constituent un bon moyen pour utiliser les ressources géothermiques situées à grande profondeur, ainsi que la cogénération de grande puissance.

Le solaire thermique connaît un développement récent partiellement en raison des initiatives incitatives ou réglementaires mises en place. Néanmoins, cette solution fonctionne de manière optimale dans les conditions climatiques où le chauffage est le moins nécessaire.

Parmi les solutions d’avenir, les premiers systèmes de micro cogénération sont arrivés sur le marché, en Allemagne et au Royaume-Uni. On devrait constater ses premiers développements de parts de marché d’ici quelques années. Les piles à combustible sont, quant à elles, encore au stade expérimental et sont attendues à un stade opérationnel à l’horizon de la prochaine décennie.

Aide-mémoire pour faire des économies d’énergie
Le chauffage peut représenter plus de la moitié du projet de loi de la famille moyenne en hiver de l’énergie. Voici quelques conseils pour faire des économies d’énergie

Installez un thermostat programmable qui peut être réglé sur des températures qui vous conviennent.

Diminuez la température de votre thermostat d’1°C pour faire jusqu’à 10% d’économies sur votre facture de chauffage.

Vérifiez si votre chauffe-eau est isolé. L’isolation du chauffe-eau sera amortie en moins d’un an !

En hiver, ouvrez les rideaux de vos fenêtres exposées au sud pendant la journée pour que la lumière du soleil réchauffe naturellement votre maison, et fermez-les la nuit pour ne pas sentir le froid.

Isolez vos tuyaux d’eau chaude pour éviter les pertes de chaleur.

Isolez les conduits de chauffage dans les zones non chauffées comme les greniers et les caveset vérifiez que les conduits sont toujours en bon état pour éviter les pertes de chaleur pouvant aller jusqu’à 60 % au niveau des sorties d’air.

Optez pour le sans fil dans les logements, la plupart des thermostats sont filaires, ils sont intégrés à l’installation électrique. Ils sont souvent positionnés dans des couloirs pleins de courants d’air ou dans une pièce dotée d’une cheminée. Prenez le temps de choisir l’endroit où placer votre thermostat afin de trouver l’emplacement idéal et de faire d’importantes économies sur votre facture de chauffage.

Bouchez les plus grosses fuites d’air dans votre maison… celles qui sifflent lorsqu’il y a du vent ou qui sont en plein courant d’air.
Elles sont provoquées non seulement par les fenêtres et les portes, mais aussi par les trous effectués pour faire passer des tuyaux (” travaux de plomberie “), les trous autour des cheminées et les lumières encastrées dans les plafonds isolés, et les espaces non finis derrière les armoires et les placards.

Diminuez la température de votre chauffe-eau, il doit être réglé sur « chaud » : de sorte que si vous mettez un thermomètre sous l’eau, il doit indiquer 55 degrés au maximum.

Chauffez ou refroidissez uniquement les pièces nécessaires en fermant les conduits d’aération et les portes des pièces que vous n’utilisez pas.

Assurez-vous que votre chaudière reçoit l’entretien professionnel chaque année

Comment puis-je améliorer l'efficacité de mon système de chauffage ?
Eviter le gaspillage – Chauffez uniquement les pièces nécessaires. Divisez les autres pièces en zones et définissez une température de chauffage réduite pour éviter l’humidité.

Eviter le surchauffage – Réglez le chauffage de façon à ce que votre logement ne soit pas surchauffé avant que vous vous leviez le matin. Ceci signifie que vous devez contrôler quel temps il fera toutes les nuits et régler l’heure de début pour le jour suivant, ou bien vous pouvez installer un thermostat d’ambiance programmable avec la commande Optimum Start (réchauffement optimal). Celui-ci mémorise les caractéristiques de réchauffement de votre logement et règle l’heure de début quotidiennement en fonction de la situation.

Chauffer de façon plus efficace – Les chaudières à condensation modernes exigent des dispositifs modernes pour fonctionner plus efficacement. Les systèmes modernes qui utilisent la technologie de réglage à temporisation proportionnel et intégral (Time Proportional and Integral – TPI) permettront de maintenir la température du fluide sous le point de condensation (55°C) ce qui signifie que signifie que cette dernière peut fonctionner en mode condensation plus fréquemment. C’est ainsi que la chaudière devient plus efficace.

Efficacité énergétique dans votre logement
Le chauffage du logement demande un très grand effort énergétique. Une grande partie de celui-ci est perdue ou mal utilisée. La régulation de la température permet de réduire ce gaspillage, la demande et la consommation d’énergie.

Il existe deux types de systèmes de chauffage et eau chaude : celui que vous contrôlez et celui qui vous contrôle. Avec un système programmable, c’est vous qui décidez quand le chauffage doit être allumé, à quelle température et dans quelle(s) pièce(s). Vous aurez également toute l’eau chaude dont vous avez besoin quand vous le voulez.

L’environnement est la responsabilité de tous – et nous sommes nombreux à essayer de réduire les émissions de CO2 de nos logements en utilisant des ampoules à économie d’énergie ou en bannissant le mode veille de nos téléviseurs. Mais saviez-vous qu’environ 84% des émissions de CO2 d’un foyer proviennent du chauffage et de l’eau chaude ? C’est pourquoi investir dans un système de chauffage programmable plus efficace est l’action la plus respectueuse de l’environnement que vous pouvez accomplir pour votre logement.

En fait, l’installation d’un ensemble complet de commandes de chauffages permet d’économiser en moyenne 1,7 tonnes de CO2 par an par foyer. Tout ajustement de bonnes commandes à votre système existant peut avoir un grand effet, sans les coûts élevés d’un remplacement de chaudière.

Vous avez une question bien spécifique et vous ne trouvez pas la réponse sur notre site ? Nos experts répondent à vos questions.